SIC – Pratiques innovantes et performance des cabinets – 20-10-2013

Congrès ECF : Pratiques innovantes et performance des cabinets
20/10/13
C’est à Poitiers, symbole de l’innovation à la française avec son Futuroscope, que s’est tenu le congrès de la fédération Experts-comptables et commissaires aux comptes de France, les 12 et 13 septembre dernier. Après le succès de Montpellier en 2012 sur le thème de la transmission d’entreprise, c’est autour des « pratiques innovantes et performance des cabinets» que les confrères se sont réunis au palais des congrès

La plénière d’ouverture, animée par les co-rapporteurs du congrès, Frédéric Girone et Nicolas Yakoubowitch, a permis de présenter les neuf ateliers articulés autour des trois axes suivants :
– les pratiques innovantes en matière de gestion interne, organisation et production du cabinet;
– les pratiques innovantes dans le management et les ressources humaines;
– les pratiques innovantes dans la relation client.

La conférence de Mark Raison, consultant en créativité et intervenant auprès de grands groupes internationaux, a permis de planter le décor et de permettre à chacun de s’imprégner de ce qui allait être pour deux jours au centre de nos échanges : l’innovation et la créativité.

L’animation des ateliers a été assurée par des confrères, des consultants et des partenaires reconnus pour leur compétence dans le domaine.

Pour les pratiques innovantes dans la gestion interne, l’organisation et la production des cabinets :

Philippe Barré, expert-comptable, nous a présenté le Lean Management, méthode née dans l’industrie japonaise d’après-guerre, qui a fait ses preuves dans l’industrie, notamment chez Toyota, mais qui est arrivée dans le monde des services avec une application possible dans nos cabinets;
Benoît de Saint-Sernin, représentant l’école européenne d’intelligence économique, nous a apporté son éclairage sur l’intelligence économique en nous la présentant en trois points:

– la protection du patrimoine de l’entreprise;
– la veille et le renseignement;
– les actions d’influence et de contre-influence ;

Jean Saphores, expert-comptable et président de la commission informatique du CSO, et Stéphane Gasch, directeur des études au Conseil supérieur, nous ont fait découvrir la nouvelle réglementation sur les 2D-Doc ou comment être producteurs d’originaux intègres non modifiables;
Frank Lascombes, consultant chez Adviz, nous a permis de prendre conscience qu’il était possible de gagner jusqu’à 30% de productivité par la mise en œuvre de process dans nos cabinets.

Pour les pratiques innovantes dans le management et les ressources humaines :

Dominique Buignier, de la société Octo technologies, bien connue des participants au séminaire ECF de Courchevel, est venue nous parler des méthodes de management qui permettent à son entreprise de recevoir depuis trois ans le premier prix de l’entreprise où il fait bon vivre, concours européen organisé chaque année;

Robert Chalumeau, de la société Apidesk, a abordé les réseaux sociaux et leur impact sur le développement de nos cabinets;

Didier Clech, expert-comptable, et Bertrand Boré, PDG d’Expert & finance, nous ont permis de mesurer l’intérêt que représente le Mind Mapping, cette méthode qui permet de synthétiser les informations, organiser les actions et planifier leur mise en œuvre.

Enfin, pour les pratiques innovantes et la relation client :

François Rey, de Microsoft, et Denis Laxenaire, expert-comptable et consultant sur le dispositif du cloud appliqué au cabinet, ont présenté les possibilités qui existent pour réaliser des missions concrètes chez nos clients avec les nouveaux outils technologiques, et notamment en matière d’inventaire de logiciels ;

Charles-Oliver Diebold, de la société Mycompanyfiles, a interpellé les confrères en leur demandant de repenser la dématérialisation, non pas comme un seul outil de téléprocédures, mais aussi comme un outil de conquête de nouveaux clients, de valorisation d’image et de productivité.

Tous ces ateliers ont permis d’avoir une vision transversale des meilleures pratiques à adopter pour aborder au mieux les défis que devra relever notre profession, qu’ils soient de nature économique ou réglementaire.

Ces défis ont été abordés dans la plénière de clôture à travers la présentation de l’étude sectorielle Xerfi, relative à l’évolution de notre exercice professionnel en matière de business model notamment. Enfin, une table ronde animée par François Rey de Microsoft, Laurent David d’Expert Infos (groupe Les Échos) et Bertrand Boré d’Expert & finance, a permis aux représentants de nos institutions, Jean-Luc Mohr et Joseph Zorgniotti, mais aussi à Mathieu Thiersé pour l’Anecs et Franck Lasfargues pour le CJEC de réagir à leurs propos en exprimant leur vision et les actions qu’ils mènent sur les sujets évoqués.

La thématique de ce congrès était donc riche et a permis aux confrères d’avoir un regard critique sur leur organisation, et de découvrir des outils et des pratiques leur permettant d’assurer leur pérennité et leur développement.

Au-delà de la partie intellectuelle de ce congrès, les congressistes ont pu apprécier l’accueil qui leur a été réservé à travers le programme festif et original, qui avait été préparé par la commissaire du congrès, Nathalie Gorry, et qui a permis de confirmer la convivialité de cet événement.

Difficile de relever le défi de la soirée de gala 2012 dans l’abbaye de Valmagne : ECF Poitiers a donc souhaité nous entraîner dans une carrière transformée en salle de spectacle dans laquelle ont évolué des élastonautes pour un ballet aérien magique et des plastibulles pour un ballet de sphères gonflables lumineuses sur l’eau. Franck Bouroullec, peintre performer, nous a fait découvrir un visage bien connu de la profession grâce à son art très particulier de manier le pinceau, une manière de “laisser à l’éphémère comme un goût d’éternité”.

La soirée typique nous a conduits vers la cave du Châtelet où nous attendait le traiteur Tardivon pour un apéritif champêtre et un dîner fait de spécialités culinaires régionales.

La soirée s’est poursuivie dans la cave, accompagnée du groupe Zago, qui nous a fait danser au rythme d’un patchwork musical joyeux et décalé.

Le congrès s’est clôturé au château de Touffou dans un magnifique cadre de verdure au bord de la Vienne avec un dîner typique au son des trompes de chasse.



Laisser un commentaire