La Tribune de l’assurance- Portrait de Bertrand Boré – 01-10-2014

Bertrand Boré

A 41 ans, le nouveau patron d’Expert & finance, filiale de Generali dédiée au conseil patrimonial, entend bien profiter du partenariat  historique noué avec les experts-comptables pour imposer la marque auprès des chefs d’entreprise. Portrait de Bertrand Boré :

 

Demi d’ouverture

Bertrand, c’est un tempérament énergique doublé d’une capacité remarquable à ouvrir un champ de réflexion stratégique à 360°. ” En quelques mots, Stéphane Dedeyan, directeur général délégué de Generali France, livre l’essentiel des qualités professionnelles de celui qu’il a recruté au début des années 2000 pour « remettre d’équerre Generali proximité assurances (GPA), un réseau qu’il fallait alors repeindre du sol au plafond! », résume, l’oeil noir et vif, l’élu d’alors. Immédiatement, le courant passe entre les deux hommes.

Pendant dix ans, ils vont, aux côtés notamment de Thomas Saunier (l’éphémère délégué général de la FFSA), et sous la houlette de Claude Tendil, oeuvrer de concert au déploiement de Generali France.

 

SON ÉLÉMENT : LA DYNAMIQUE SOCIO-STRATÉGIQUE
A l’époque, Bertrand Boré a tout juste trente ans. Mais ce fils de banquier, aîné d’une fratrie de cinq enfants élevée par une mère chercheuse en biologie, n’a rien d’un novice. Baroudeur-né, il a su très tôt, au gré des nominations de son père, s’adapter à des environnements géographiques changeants. Après avoir découvert Hong Kong à 20 ans, il s’envole à 23 ans pour le Japon, pays où, fraîchement diplômé de l’ESCP, il travaillera deux ans pour le compte de la Société générale dans le secteur des fusions-acquisitions.
« L’expérience fut aussi difficile qu’instructive », résume-t-il. Peu sensible au charme des salles de marché nipponnes, le jeune homme, déjà père de deux bambins (remarié, il a aujourd’hui quatre enfants), revient en France et change de braquet professionnel. Il rejoint le cabinet de conseil Bossard : le spécialiste de la stratégie et de la sociologie des organisations lui offre une prise directe sur le monde de l’entreprise. Homme de terrain, l’ex-rugbyman – sa carrure témoigne encore des heures consacrées au ballon ovale –, trouve là un challenge à sa taille. «Loin des tableurs Excel et autres Powerpoint qui faisaient jusqu’alors mon quotidien, j’étais dans mon élément: la dynamique sociostratégique.» Il ne la quittera plus. Chargé de mission spécialisé dans le secteur de la banque et de l’assurance, il peaufine cinq ans durant son savoir-faire. Celui-ci, repéré par un chasseur de tête, le conduira début 2003 aux portes de Generali France.

«J’étais à la croisée des chemins tant sur le plan personnel que professionnel et d’autant plus tenté par l’aventure que ce poste me proposait de vivre de l’intérieur ce que je préconisais jusqu’à présent de l’extérieur.»
Onze ans plus tard, Bertrand Boré ne regrette rien des chemins creusés, voire défrichés, au gré de ses fonctions de directeur de développement et de créateur de la stratégie e-distribution de la compagnie.

 

SON OBJECTIF : DOUBLER LA VALEUR DU RÉSEAU D’ICI 5 ANS
Fidèle à sa réputation de «turbulent de service », le nouveau patron d’Expert & finance entend bien désormais entraîner ses nombreux collaborateurs (environ 160 conseillers patrimoniaux, juristes et commerciaux) dans sa dynamique visionnaire pour doubler la valeur de ce réseau d’ici cinq ans.
Et en faire, en partenariat étroit avec les experts-comptables, le nec plus ultra du conseil patrimonial haut de gamme et interprofessionnel.

[spacer height=”200″]


Laisser un commentaire