Votre statut, un choix qui ne vous laissera pas de marbre !

Étape incontournable de votre projet d’entreprise, le choix du statut doit être étudié avec attention pour exercer votre activité dans des conditions optimales. En fonction de votre volonté de protéger votre patrimoine, de vous associer, des besoins en financement de votre activité, ou encore des risques ou de la réglementation liés à votre activité, un premier choix devra être fait entre l’exercice en nom propre ou la mise en société.

 

  • L’exercice en nom propre : l’entreprise individuelle vous permettra de donner un cadre juridique à votre projet sans avoir à respecter le formalisme lourd associé à la création d’une société.

Statuts - tableau 1

  • L’exercice en société : la société est une entité distincte du chef d’entreprise. Si l’exercice en société exige un formalisme beaucoup plus contraignant et plus coûteux qu’en entreprise individuelle, il permettra notamment au chef d’entreprise d’associer des investisseurs à un projet de plus grande envergure.

Status - Tableau 2

Dès lors que vous optez pour la mise en société, se pose la question du choix de la forme juridique. Si la réglementation peut imposer en fonction de la nature ou du secteur d’activité, la forme sociétale (ex : société en nom collectif pour les débitants de tabac), l’hésitation du chef d’entreprise porte 9 fois sur 10 entre société par actions simplifiée (SAS) et société à responsabilité limité (SARL).

Nous réservons le choix de la SAS au chef d’entreprise souhaitant faciliter l’entrée et la sortie d’associés et dont le projet pourrait connaitre un accroissement rapide. Dans les autres cas, la SARL constitue une alternative de choix en offrant au chef d’entreprise un cadre favorable à l’optimisation de sa rémunération et de sa protection sociale.

Budget SAS et budget SARL

Répartition moyenne du budget d’une SAS par rapport à celui d’une SARL



Laisser un commentaire