Une loi de finances rectificative prévue avant l’été

Le Premier ministre a annoncé, ce mardi 8 avril au cours d’une réunion devant des députés socialistes, qu’il comptait mettre en place un projet de loi de Finances rectificative avant l’été prochain.

De nouvelles économies seraient alors annoncées (NDLR : en plus des 50 milliards déjà projetés). Dans son discours, Manuel Valls a confirmé devant le Parlement un collectif budgétaire au début de l’été. Le premier ministre a aussi promis une baisse du coût du travail de 30 milliards d’euros d’ici à 2016, qui passera notamment par une suppression des charges pour l’employeur d’un salarié payé au Smic au 1er janvier 2015. “Pour les salaires jusqu’à 3 fois et demi le Smic, c’est-à-dire plus de 90% des salariés, les cotisations famille seront abaissées de 1,8 point au 1er janvier 2016”, a-t-il annoncé. Le premier ministre prévoit également de “”simplifier le système fiscal”. Il annonce que “de petites taxes à faible rendement”” seront supprimées. Il propose notamment de “”réduire les impôts de production”, à l’instar de la “taxe C3S qui est payée par 300.000 entreprises”. Il annonce donc sa suppression dans un délai de trois ans, ce qui doit représenter “six milliards de marges supplémentaires” pour les entreprises concernées. L’impôt sur les sociétés verra la surtaxe -“instaurée sous la précédente mandature”- être supprimée en 2016. Son taux normal sera quant à lui “abaissé à 28% en 2020 avec une première étape en 2016”

http://www.lefigaro.fr

 



Laisser un commentaire