Quand l’investissement privé rencontre les Biotech’ : retour sur la réussite de Trophos

C’est pour son approche d’investissement et son accompagnement dynamique et professionnel des PME françaises qu’Expert & finance a sélectionné OTC Agregator, dans le panel des fonds proposés à ses clients. OTC Agregator spécialiste de l’accompagnement, du financement et du développement dans la durée de PME françaises, est un acteur unique du capital-investissement français.  

Nous revenons sur la success story de Trophos, qui vient d’être acquis par le laboratoire pharmaceutique suisse Roche sur la base d’une valorisation de 470 M€, pouvez-vous revenir sur cette incroyable aventure ? 

Christine PLACET : Trophos est né en 1999 de la rencontre de chercheurs basés à Luminy (Marseille) et d’entrepreneurs, les fondateurs d’Immunotech, qui venaient de vendre leur société.
Ils sont partis de zéro avec une idée en tête : tester un grand nombre de molécules sur les neurones moteurs pour lutter contre les maladies neurodégénératives. Pas moins de 40.000 molécules ont ainsi été testées avant de s’arrêter sur une famille, les cholestérol-oximes. Une molécule en particulier est sortie du lot : l’olesoxime. Nous avons travaillé sur différentes pistes et mis en place plusieurs phases de test avant d’arriver à des résultats concluants dans le traitement de l’amyotrophie spinale (une maladie génétique neurologique incurable).

Une belle histoire qui est passée par des moments de stress intense…

CP : En effet, avant le succès de cet ultime essai clinique – après lequel nous n’aurions plus eu de ressources financières pour poursuivre notre activité – nous avons rencontré de nombreuses difficultés, toutes les études d’efficacité réalisées jusque-là avec les différentes molécules sur les diverses pathologies s’étant montrées infructueuses. Ces échecs ont entraîné le départ d’éléments clef de la société ainsi que des réductions d’effectifs
que nous imposait la situation. Fin 2011, nous avons cru que nous ne pourrions pas nous en remettre, pourtant, nous avons décidé de nous relancer, en concentrant nos moyens sur des projets capables de délivrer des résultats à court terme. En parallèle, nous avons cherché de manière active un partenaire industriel pour la suite.

Emmanuelle DEPONGE : Il faut souligner l’esprit de combativité de la société et de ses chercheurs emmenés avec énergie par Christine Placet, qui en est devenue la présidente en 2012, en plein coeur de la tempête pour Trophos. A ce moment-là, nombreux étaient ceux qui craignaient que les résultats n’aboutissent pas, les principaux tests ayant échoué. C’est avec un grand professionnalisme, énormément de travail et beaucoup
d’abnégation que l’équipe de Trophos est allée chercher ce succès qui apporte une double satisfaction, médicale et économique.

On imagine que le rôle des investisseurs a été essentiel pour la réussite de votre entreprise ?

CP : En effet, nos investisseurs financiers ont apporté 29 M€ dans la société entre sa création et sa cession, ce qui est considérable et a permis le succès que l’on connaît aujourd’hui. Il faut également associer l’AFM-Téléthon à cette réussite, qui a eu un rôle moteur pour Trophos, ainsi que d’autres associations. Sans oublier de souligner bien sûr l’importance du Crédit Impôt Recherche (CIR).

ED : OTC Agregator est entré au capital de Trophos en 2007 et a soutenu la société dans toutes ses levées de fonds suivantes, y compris quand la situation est devenue plus compliquée suite à l’échec d’essais cliniques. Notre rôle d’investisseur apparaît ici sous différents aspects : apporteur de fonds bien sûr, mais aussi force de support pour gérer une phase critique de la vie de l’entreprise et enfin aide dans la finalisation de sa valorisation dans des circonstances exceptionnelles.

CP : Nous avons en effet toujours eu une relation de proximité avec OTC Agregator qui est entré à notre conseil dès son arrivée au capital de Trophos, ce qui est déjà un signe fort. Son implication a été continue dans le développement de notre société, jusqu’à la finalisation de notre cession, à l’occasion de laquelle nous avons pu apprécier leur soutien et leur savoir-faire.

 

OTC AM a soutenu plus de 400 entreprises depuis sa création en 2001. Trophos, startup biopharmaceutique a bénéficié de son soutien comme apporteur de fonds, force de support et aide à la finalisation de sa valorisation.



Laisser un commentaire