Les 4 points à vérifier avant de remplir votre déclaration de revenus

L’impôt sur le revenu est un impôt à taux progressif (de 0 à 45 % ). Nous vous proposons d’identifier 4 sujets pour maîtriser votre pression fiscale et limiter la progressivité de votre impôt.

1. Composition et rattachement de votre foyer fiscal

Le foyer fiscal est constitué d’un contribuable, son conjoint ou partenaire, ses enfants et personnes à charges. Les enfants mineurs1 sont de droit rattachés au foyer fiscal de leurs parents. L’enfant célibataire de moins de 21 ans peut être considéré à charge sans condition ainsi que l’enfant célibataire de moins de 25 ans s’il est étudiant.

Néanmoins, le rattachement d’un enfant majeur n’est pas toujours la meilleure solution d’un point de vue fiscal. Il peut être pertinent de détacher de votre foyer fiscal un enfant majeur pour déduire du revenu imposable. Et ceci en déduisant le montant de la pension alimentaire que vous lui versez (dans la limite de 5 726 €). Faites la simulation sur le site des impôts.

Visuel - 4 points IR

2. Optimiser le plafond des niches fiscales

Il existe un plafonnement annuel global des avantages fiscaux qui comprend notamment les déductions des dispositifs De Robien et Borloo, LMNP, Censi – Bouvard, Scellier, Duflot, Pinel, les souscriptions au capital des sociétés non cotées, les souscriptions de parts FIP et FCPI, les souscriptions au capital de SOFICA, certains investissements réalisés outre-mer. Mais aussi les crédits d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile, les
équipements en faveur du développement durable et des économies d’énergie, les frais de garde des jeunes enfants…
Le montant du plafond est fixé à 10 000 € ( majoré à 18 000 € pour les investissements outre-mer ).
Vérifiez donc que vous ne dépassez pas les plafonds. Si tel était le cas, il existe d’autres investissements patrimoniaux qui vous permettent de diminuer votre pression fiscale.

3. Maîtriser le montant de vos revenus fonciers

En cas de revenus fonciers imposables, la note peut être salée en terme de fiscalité :

  • Tranche d’imposition 14% 30% 41% 45%
  • Taux d’imposition 28,78% 43,97% 54,40% 58,20%

Si vous êtes dans cette situation, réfléchissez à un investissement en nue-propriété ou déficit foncier pour valoriser votre patrimoine et
payer moins d’impôt.

Exemple :
Un contribuable imposé à 30 % déclare 4 220 € de revenus fonciers. En investissant en nue-propriété pour un montant de 150 000 € avec un emprunt in fine à 2,8 % , il neutralise le montant de ses revenus fonciers et économise 1 847 € d’impôt / an.

4solutions

 

4. Penser à votre épargne retraite en alimentant votre PERP pour diminuer votre revenu global imposable

Nous vous invitons à consulter la page 4 de votre déclaration 2042 (rubrique charges déductibles) pour valider avec votre conseiller le montant des
plafonds d’investissement dont vous pourriez disposer sur un PERP pour diminuer votre revenu global imposable et ainsi optimiser votre fiscalité



Laisser un commentaire