Le marché immobilier : il est toujours intéressant d’investir !

Le marché de l’immobilier d’entreprise

Une hausse de 21% d’engagements a été constaté au 1er semestre 2013 dans ce secteur (8,1 milliards d’euros contre 6,7 en 2012). Cependant, le niveau de la croissance économique ainsi que les rendements dégradés en 2013 laissent prévoir un ralentissement des investissements au 2ème semestre 2013, comme l’illustrent les nombreuses offres d’achat de bureaux d’un promoteur dans la capitale.
Le total annuel d’engagements estimé cette année pourrait se situer entre 15 et 16 milliards d’euros contre 17,6 en 2012.
Au regard de ces prévisions, doivent être privilégiés les investissements dans les SCPI (Société Civile de Placements Immobiliers) diversifiées quant à :

  • la nature des biens détenus (commerces, bureaux, usines),
  • leur localisation (répartition province / Paris et Île de France)
  • au nombre et au type de locataires (institutionnels / privés)

La diversification permet une mutualisation des risques favorisant la stabilité ou si nécessaire l’adaptabilité des SCPI au marché.

Le marché de l’immobilier locatif

Une baisse de 45 % des investissements en logements ordinaires (soit -26 800 ventes) contre 18% en résidences gérées (-3 200 ventes) a été constatée en 2012.
Cumulée à l’incertitude fiscale (suppression du Scellier, remise en cause de la zone B2 en Duflot), cette baisse a eu un impact fort sur les mises en chantier de 2013, 51% des ventes de l’immobilier locatif étant réalisées auprès des investisseurs.

  • La pénurie de logements déjà constatée devrait donc à moyen terme s’accentuer.

On perçoit également un recentrage des ventes en immobilier locatif dans les grandes métropoles qui concentrent 49% de l’offre disponible. La disparité des territoires dans la production des logements locatifs défiscalisés est aussi notable.

  • On constate un renforcement de l’attractivité des métropoles et de leurs premières couronnes.

Zoom sur les sociétés civiles de placements immobiliers (SCPI)

La souscription de parts de SCPI répond à de multiples objectifs patrimoniaux, en permettant de :

  • Diversifier et valoriser son patrimoine à long terme :

Diversification sectorielle (commerces, bureaux, usines)
Diversification géographique (province, Paris, Île-de-France)

  • Investir dans l’immobilier selon ses besoins :

Souscription possible à partir de 635 €
Modalités de souscription adaptables : souscription simple, démembrée (durée viagère ou temporaire) ou acquisition de nue-propriété de part uniquement

  • Percevoir des revenus complémentaires : Le taux de distribution des SCPI commercialisées par Expert & finance s’est situé en 2012 dans une fourchette de 5,01 à 5,51%.
  • Eviter les soucis de la gestion directe
  • Optimiser le rendement de votre trésorerie (pour des personnes morales uniquement)


Laisser un commentaire