Investir dans l’économie réelle tout en réduisant son ISF

CALAO FINANCE, partenaire d’Expert & finance, est une société de gestion de capital investissement. Elle se caractérise par ses univers d’investissement qui sont l’art de vivre et les activités stratégiques et par son équipe, composée d’investisseurs et d’experts métiers, tous investisseurs au côté des clients et intéressés à la performance finale des fonds.

Depuis 2007, la loi TEPA permet aux assujettis à l’ISF de pourvoir réduire immédiatement leur impôt et d’obtenir une exonération d’une partie de leur assiette ISF pendant la durée du placement.

Nous considérons qu’une création de valeur significative s’obtient en investissant dans l’économie réelle. L’investissement dans les PME peut sembler simple au premier abord (d’où l’essor du crowdfunding) mais, dans la pratique, investir dans ce secteur est plus compliqué qu’il n’y paraît et requiert des compétences techniques et de diversification.

Tout d’abord, il faut sélectionner les PME et donc disposer d’un nombre de dossiers suffisant à analyser. Il faut savoir accompagner utilement les PME dans leur développement et préparer au bout de quelques années une sortie du fonds en ayant en tête un objectif de retour sur investissement. Nous investissons dans des PME non cotées françaises évoluant sur deux grands univers de croissance qui constituent selon nous des « trends » de performance1 :

  • l’Art de Vivre avec des activités comme le digital media, les loisirs, le luxe, le sport ;
  • des activités stratégiques comme l’efficacité énergétique, la sécurité numérique, la traçabilité.

Ces secteurs regroupent des entreprises souvent exportatrices et résistantes aux périodes de ralentissement économique. Nous appuyons notre analyse sur l’étude macroéconomique et prospective (telles que les technologies clés, les tendances de marché), l’étude financière de la PME maîtrisée par notre équipe d’investisseurs et enfin l’expérience «terrain» de nos experts métiers.

*Nous évitons d’investir dans les secteurs subventionnés par le secteur public ou les collectivités locales, quels que soient le secteur aidé et les enjeux. En effet, nous n’avons pas l’assurance
que ces financements soient reconduits d’une année sur l’autre. Notre stratégie de sélection repose sur une logique de diversification. Ainsi chaque Fonds comprend en moyenne 15 à 20 participations. A titre d’exemple, les Fonds ISF de Calao Finance ont financé le rachat de la société Inès de la Fressange Paris2 qui était « endormie ». Nous avons fait revenir la fondatrice au capital de sa propre marque et dans la foulée nous avons signé un accord de licence avec Uniqlo, le numéro 3 mondial du textile.

En ce qui concerne les activités stratégiques, nous investissons actuellement dans la réalité augmentée dédiée à l’industrie. Pour exemple nous accompagnons la société Diota dont nous finançons le développement avec le CEA et Safran. Notre approche permet d’identifier des dossiers « rares » comme le re-déploiement de Thomson Computing (PC) dont l’associé Teddy Riner est devenu un ambassadeur efficace de la marque.

En ce qui concerne les opérations de cession de nos fonds ISF, évoquons Raidlight basée en Rhône-Alpes, spécialiste des accessoires pour les sports outdoor. Nous avons accompagné cette entreprise pendant quatre ans ce qui lui a permis de saisir une partie du marché des sacs à dos de l’armée. L’été dernier, le Groupe Rossignol (n°1 mondial du ski) a racheté cette société. Le groupe a été motivé par la complémentarité entre leurs deux sociétés : les sports d’hiver et les sports d’été. Un autre exemple peut être cité avec l’introduction en bourse de notre participation auprès d’Enertime (une « cleantech ») dont la technologie permet de transformer la chaleur en électricité.

Selon nous, investir dans des PME au stade du capital développement est une allocation qui peut s’avérer profitable. C’est aussi l’occasion de participer à des aventures entrepreneuriales passionnantes. Malgré tout cela reste un placement à risque qu’il faut prendre en compte.

1savoir-faire reconnus du « made in France »
2vêtements, accessoires de mode



Laisser un commentaire