Interview d’Annie MARTINET-VILLALON, gérant des fonds Efim Alpha et Efim Sigma.

Expert & finance : Pouvez-vous nous préciser les spécificités de vos 2 fonds ?

A. MARTINET-VILLALON : Ce sont des fonds de fonds d’allocation avec un objectif de performance absolue de 4 % et 6 % respectivement. L’horizon de placement recommandé est de 5 ans. Ils ont très peu de contraintes d’allocation pour être capables de s’adapter aux conditions de marché changeantes. Ainsi si Alpha est limité à 60 % d’exposition aux actions, Sigma est quant à lui totalement flexible.

E&f : Quelle est votre philosophie de gestion ?

AMV : Notre approche est très patrimoniale. Nous nous efforçons de limiter au maximum les pertes des fonds dans des marchés ultra baissiers, avec pour cela des fonds peu contraints en termes d’allocation. Notre mise en oeuvre est simple : nous analysons l’économie des différentes zones et les marchés financiers (valorisation, évolutions récentes). Ces analyses nous permettent de nous forger nos propres convictions. Avec l’aide d’un modèle quantitatif obtenu auprès de notre partenaire AAA nous définissons l’allocation optimale. Enfin, nous sélectionnons les meilleurs supports d’investissement pour construire cette allocation.

E&f : Justement, comment se répartissent les rôles entre Efim et votre partenaire Active Asset Allocation (AAA) ?* 

AMV : Les modèles de notre partenaire nous permettent d’avoir une perspective chiffrée et statistique des marchés. Cet éclairage, dépourvu de biais subjectif, nous apporte une bonne dose de «rationnel» dans des marchés de plus en plus irrationnels. Au final, ils ne sont qu’une aide puisque c’est Efim qui est responsable de l’allocation par grande classe d’actifs, du choix des fonds sous-jacents et des décisions de gestion.

E&f : Comment les fonds traversent-ils les marchés chahutés que nous observons depuis l’été dernier ?

AMV : Dans des marchés volatils et baissiers, nous avons privilégié la diversification et nous nous sommes désengagés partiellement et progressivement des expositions actions. Ceci nous a permis d’amortir très largement les baisses. Depuis fin 2015, Efim Alpha baisse de -3,62 % et Sigma de -2,49 %. Sur la même période, le CAC 40 perd -5,98 % et l’Eurostoxx 50 de -9,67%.

 

*Efim Alpha et Efim Sigma sont gérés par Efim depuis le 15 juillet 2015.
Ils étaient précédemment gérés par La Française AM.



Laisser un commentaire