Comment bien préparer sa retraite grâce à la gestion de patrimoine ?

Le saviez-vous ? En 50 ans, l’espérance de vie à la naissance a progressé de 15 ans en France. Et pour autant, on dénombre de moins en moins d’actifs pour payer les retraites. Alors qu’en 1960, on comptait 4 actifs pour un retraité, en 2040, il n’y aura qu’1 actif pour un retraité.
Face à cette situation et au déficit de l’AGIRC et l’ARRCO, les français se disent inquiets en pensant à leur retraite. Une grande partie commence à épargner à titre individuel pour se générer le moment voulu des revenus complémentaires. Quant aux entreprises, incitées par des dispositifs fiscaux avantageux, certaines d’entre elles proposent à leurs salariés des dispositifs de retraite collectifs.
Quels sont donc ces dispositifs qui peuvent être souscrits à titre individuel ou à titre collectif ? Et quels en sont les avantages ?

Les solutions d’investissement individuelles pour préparer sa retraite

Des investissements immobiliers

La SCPI (Société Civile de Placement Immobilier).

Le souscripteur a accès à un patrimoine immobilier locatif qu’il achète sous forme de parts et qui lui permet de percevoir des revenus locatifs et financiers réguliers, sans problème de gestion.

L’achat en nue-propriété

Cette solution permet de se constituer un patrimoine immobilier de qualité à coût et fiscalité réduits. Au terme du démembrement, l’acheteur récupère la pleine propriété du bien et peut ainsi l’occuper, le louer (et donc percevoir des loyers, source de revenus complémentaires pour sa retraite) ou bien le vendre.

La location meublée non professionnelle (LMNP) ou professionnelle (LMP)

Elle permet une faible imposition des revenus et une exonération potentielle d’ISF. Les revenus locatifs du bien en font une source de revenus complémentaires pour la retraite.

Des investissements financiers

L’assurance vie

Cette placement permet de se constituer un « capital retraite » dans un cadre fiscal avantageux. Le but étant de percevoir des revenus complémentaires le moment venu.

Le contrat à « revenus garantis »

A l’ouverture du contrat, le souscripteur verse une prime unique qui lui garantit une rente viagère versée à partir de l’âge fixé à la souscription. Il bénéficie des performances des marchés boursiers ainsi que de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie.

Le PERP (Plan d’Épargne Retraite Populaire)

Il est alimenté par des versements libres. Les cotisations sont déductibles de l’assiette du revenu imposable et le souscripteur peut bénéficier sous conditions de l’exonération ISF sur les primes versées. Lors de la liquidation de ses droits à la retraite, une rente viagère lui est attribuée. Il aura aussi la possibilité de sortir en capital à hauteur de 20% du capital investi.

Le contrat retraite Madelin

Réservé aux Travailleurs Non Salariés, il permet de bénéficier à terme d’une rente viagère, les cotisations investies sont déductibles de l’assiette du revenu imposable et il est possible de bénéficier sous conditions de l’exonération ISF sur les primes versées. Contrairement au PERP, la sortie se fera obligatoirement sous forme de rente.

Pour rappel, toutes ces solutions se souscrivent à titre individuel.

Les solutions d’investissement collectives pour préparer sa retraite

Le Plan d’Epargne Entreprise (PEE)

Il permet aux salariés de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières. L’entreprise a la possibilité de compléter les versements réalisés par son salarié via des abondements. Les sommes sont indisponibles pendant 5 ans sauf cas de déblocages exceptionnels.

Le PERCO (Plan Épargne pour la Retraite Collectif)

Il permet de se constituer une épargne à terme tout en sachant que les sommes restent bloquées jusqu’au départ à la retraite du titulaire sauf cas très spécifique. Comme pour le Plan d’Epargne Entreprise, l’entreprise a aussi la possibilité d’abonder.

L’Article 83

Il permet au salarié à la retraite de bénéficier d’une rente viagère qui aura été financée dans sa totalité ou en partie par l’entreprise sur la base d’un taux de cotisation. Le cadre fiscal et social est avantageux tant pour l’entreprise que pour le salarié.

L’Article 39

Alimenté uniquement par l’entreprise, il permet au salarié de bénéficier à la retraite d’un montant de pension ou pourcentage de son dernier salaire. Le salarié, à son départ à la retraite, doit être encore dans l’entreprise pour en bénéficier.

La retraite se prépare avec des experts. Avant de sélectionner un produit d’épargne retraite, nous vous conseillons de faire le point avec votre conseiller pour d’abord analyser vos besoins en revenus futurs et optimiser vos régimes obligatoires.



Laisser un commentaire