Bonus pour achat de voiture électrique, quel impact pour les professionnels ?

Une pression fiscale qui s’alourdit

La pression fiscale des véhicules de société devient de plus en importante ces dernières années. Les professionnels qui possèdent des voitures conventionnelles sont pénalisés par une fiscalité tournée vers l’écologie. Ainsi, les véhicules traditionnels de société sont soumis à de nombreuses taxes telles que la taxe CO2 plus connue sous l’appellation de taxe carbone et l’écotaxe ou malus écologique. Celles-ci viennent s’ajouter à la taxe sur les véhicules de société. Ce qui alourdit les charges fiscales des professionnels. La solution pour réduire le montant des impôts est d’opter pour les véhicules électriques. Un tel choix a l’avantage de permettre aux professionnels de bénéficier des dispositifs mis en place par le gouvernement pour encourager ceux qui acquièrent des voitures propres.

La voiture électrique : une solution alternative ?

L’achat d’une voiture électrique en entreprise constitue à la fois un investissement intelligent pour la planète et pour la société. Ce type d’automobile ne rejette pas dans la nature du CO2 à l’image des modèles conventionnels, réduisant donc significativement le taux de pollution de l’environnement et la destruction de la couche d’ozone. Pour l’entreprise qui fait le choix de la voiture électrique, il s’agit de profiter des dispositifs mis en place par les pouvoirs publics afin d’encourager l’usage de voitures propres. Ce sont des mesures qui permettent de bénéficier d’une fiscalité allégée. Un tel investissement peut être amorti dans les meilleurs délais dans la mesure où différents mécanismes permettent de payer moins d’impôts pour l’utilisation des véhicules électriques.

Un nouveau bonus pour les voitures propres, jusqu’à 10 000 €

Par la voix de son ministre de l’Économie, le gouvernement français vient d’annoncer la mise au point d’un nouveau bonus en faveur des véhicules propres. Selon le locataire de Bercy, ce dispositif devrait être fonctionnel d’ici le milieu d’année 2015. Pouvant être cumulé avec la prime écologique, le montant de ce bonus serait de 3 700 euros. Dans l’interview qu’il a accordée au journal Les Echos, Emmanuel Macron n’a pas manqué de dire que les efforts se concentrent actuellement sur l’électrique, avec la mise en place d’un super bonus dont le montant pourrait atteindre les 10 000 euros. L’aide étatique concerne en outre les voitures hybrides rechargeables. Dans ce dernier, le montant du bonus est de 2 500 euros. Le bénéficiaire de ce soutien dans les deux hypothèses doit cependant remplir certaines conditions. Ainsi, il doit par exemple résider dans une zone urbaine où des actions de lutte contre la pollution sont menées. D’autres critères relatifs à la voiture tels que la puissance sont en outre pris en compte. C’est pourquoi, il est important de bien lire la fiche technique d’un véhicule avant tout achat.



Laisser un commentaire